Le cinéma iranien après la révolution islamique.

La situation du cinéma iranien après la victoire de la glorieuse révolution islamique a connu une croissance remarquable dans tous les aspects et finalement s’est transformée en un cinéma islamique grâce aux différents acteurs.

ID: 55445 | Date: 2018/09/12
L’importance du cinéma, de la culture et de l’art était si grande auprès de l’Imam Khomeiny que dans son première audience après son retour en Iran, faite au cimetière Behesht Zahra, il a abordé la question de la culture et du cinéma. Le discours de l’Imam Khomeiny (paix à son âme) a empêché la dépravation de cet art après la révolution islamique. Son discours sur le cinéma était le point de départ vers un cinéma convenable aux intérêt de la société et de l’islam.


Un extrait de son discours sur le cinéma dans le cimetière Behesht Zahra, est comme suit :


 « Nous ne sommes pas contre le cinéma, mais plutôt contre la débauche. Nous ne sommes pas contre la radio, mais plutôt contre la débauche. Nous ne sommes pas contre la télévision, mais plutôt contre ce qui est au service des étrangers et qui retard nos jeunes et nous font perdre notre capacité humaine. Le cinéma est l’une des manifestations de la civilisation qui doit plutôt être au service de cette population et de leur éducation. Cependant, vous savez que ce cinéma a traîné nos jeunes vers la corruption et l’altération et les a dérouté ».