Eid al-Fitr, la fĂȘte de la victoire sur les passions

ID: 54187 | Date: 2018/06/15

Après un mois de jeûne, Eid al-Fitr est une fête pour lefestin divin et pour l’union [avec Dieu] ; c’est la fête du triomphe sur les passions et sur le Satan et la fête dusuccès à réaliser l’ordre divinL’Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret) dit : « Eid al-Fitr est une fête pour le festin d’Allah, et le saint Aïd al-Adha est la fête de la rencontre avec Allah, et la fête qui est pour le festin d'Allah est un prélude à la rencontre avec Allah ».(SAHIFEH-YE IMAM, Vol.18, page 118).


Il constate ainsi : « Fitr, c’est le jour désigné par le Dieu Tout Puissant, comme le jour de la fête pour les Musulmans pour qu’ils trouvent leur chemin en Islam et contre les ennemis sanguinaires par le rassemblement àla prière et par les sermons appropriés à toute époque ».(SAHIFEH-YE IMAM, vol. 3, page 170)


L'Imam Khomeini a désigné certains critères pour Eid al-Fitrselon lesquels on doit nous évaluer pour savoir si l’on est atteint la vraie Eid et si l’on a surmonté nos mauvais désirs et si l’on est vainqueur ?


Le premier critère réside dans le fait de savoir si l’on est entrés correctement dans le festin divin et si l’on a bien respecté les conditions et les conventions du festin.


Le deuxième c’est l'abandon des convoitises apparentes, qui inclut toutes les fautes ou tous les péchés commis par les membres et les organes du corps humains.


Le troisième critère, c’est l'élimination des convoitises intérieures qui sont plus dangereuses que les convoitises apparentes et qui sont les plus grands obstacles à la libération de l'être humain de « soi » et à l'atteinte de la « liberté spirituelle » et du « niveau de l’approche divine ». Ces convoitises sont : Les égoïsmes, les égocentrismes, les ambitions, l’amour du pouvoir, la recherche deprésidence, et tous les traits internes qui provoquent la sédition, la discordance, la ruse et la fourberie, l'hypocrisie et la trahison, la tyrannie et l'arrogance.


À ce propos, l'Imam Khomeini (Que DIEU sanctifie son noble secret) déclare : « Ce banquet est plein d’abandonsl’abandon des désirs comme le désir de manger, de boire et d'autres choses exigées par les passions de l’homme.Dieu nous a invités à entrer dans ce banquet et ce festin n’est que l’abandonl’abandon des passions, l’abandon des égoïsmes et des égocentrismes. Y réfléchissez, car en abandonnant tout cela, vous êtes donc sortis correctement de ce festin, c’est en ce cas que vous aurez une fête. La fête appartient à celui qui est entré dans ce festin et en a bien profité.


« Fitr, c’est le jour désigné par le Dieu Tout Puissant, comme le jour de la fête pour les Musulmans pour qu’ils trouvent leur chemin en Islam et contre les ennemis sanguinaires par le rassemblement à la prière et par les sermons appropriés à toute époque » (SAHIFEH-YE IMAM, vol. 3, page 170)


La fête appartient à celui qui est entré dans ce festin et en a bien profité.


De même qu’il faut abandonner les convoitises apparentes, il faut éviter les convoitises intérieures qui sont les plus grands obstacles de l’être humain.


Toute ces corruptions qui se produisent à l'univers sont dues au fait qu'ils [les hommes]ne sont pas entrés dans ce festin (le Ramadan) ou même s'ils y sont entrés, ils n’en ont pas profité.


C’est adressé à tous les hommes, vous êtes tous invités au festin d'Allah, vous êtes tous des invités de Dieu et c’est la fête des abandons (l’abandon des maux).


Le saint Eid al-Fitr est une fête pour le festin d'Allah.