21 du mois Ramande: le martyre d’Imam Ali (p)

Le  21 du mois Ramande coïncide avec le martyre d’Imam Ali (p).

ID: 53820 | Date: 2018/06/05
Il reçut le coup d`épée sur sa tête la nuit du vendredi dans la niche du sanctuaire du Masjid (mosquée) de Kûfa en Iraq, lors de la prière de Fajr par un Kharijite, Ibn Moljam*. C`était le, 19 Ramadan, en l'an 40 Hégire, 3 jour après le 21 Ramadan, Il a quitté ce monde ici-bas et fut enterré à Ghouri à l'auguste Najaf en Iraq.


Cet homme qui s'est consacré pour satisfaire à Dieu avait la raison consacrée à Dieu, le cœur consacré à Dieu et toutes les capacités consacrées à Dieu, et ceci durant toute la période allant du moment où il a ouvert ses yeux dans la Maison de Dieu jusqu’au moment où il les a fermés dans la maison de Dieu.


Dieu, le Très-Haut, dit dans Son Noble Livre : ((Il en est un, parmi les hommes, qui s'est vendu lui-même pour satisfaire à Dieu ; et Dieu est tendre envers les hommes)) (Coran II, 207).


Au moment où il a été frappé sur sa tête par le malheureux, Ibn Muljam, il a dit : «Au nom de Dieu, par Dieu, et tout en suivant la religion du Messager de Dieu, j’ai gagné, par le Seigneur de la Ka’ba ! ». Il l’a dit parce qu’il avait consacré toute sa vie à l’Islam et décidé de mourir tout en suivant la voie tracée par Dieu.


Cela a été exprimé par le Messager de Dieu (Pslf) lorsqu’il a pleuré en disant à ‘Alî (p) : « « O Ali (p) Je Pleure pour l'instant où, tu recevras un coup d'épée sur la tête, durant le mois Ramadan, Ô Ali, je vois devant mes yeux ta barbe couverte de sang de ton front". Alî (p) lui a dit alors : « Et lorsque cela m’arrivera, serai-je toujours dans la droiture de ma religion ?». Le Messager de Dieu (Pslf) lui a répondu : « Dans la droiture de ta religion ». Tout ce qui comptait pour ‘Alî (p) était de tomber en martyr tout en s’attachant à la religion de l’Islam vrai.



Le meurtrier fut attrapé et emmené devant Imam Ali (AS). Quand l'Imam a vu que les cordes attachant ibn Mouljim étaient trop serrées, il ordonna qu’elles soient rendues moins serrées et dit aux musulmans de le traiter humainement et avec respect. En entendent cela, ibn Mouljim commença à pleurer ; Imam l’a dit : "Il est trop tard pour se repentir. Est-ce que j’étais un mauvais Imam ou un gouverneur injuste ?
Avant de mourir, l'Imam désigna son successeur, l'Imam Hassan.



Sur son lit du décès, l’Imâm ‘Ali (p) a fait le testament suivant : « Ma recommandation est Dieu(SWT) : Ne rien Lui associer. Muhammad (P) : Ne délaissez pas sa voie. L’Islam : Il est le fait de reconnaître l’Unicité. L’action à partir de la Sunna du Messager de Dieu : ((Ce que le Messager vous apporte, prenez-le ; et ce dont il vous empêche, abstenez-vous)) (Coran LIX, 7). Dressez ces deux piliers et allumez ces deux lanternes qui sont le Livre de Dieu et la Sunna du Messager de Dieu. Vous serez exempts de tout reproche tant que vous ne dévierez pas.


Dieu a exigé de chacun d’agir selon ses efforts, et Il a allégé la tâche aux ignorants. Un Seigneur clément, une religion droite et un Imâm savant.


Hier, j’étais votre compagnon ; aujourd’hui, je suis une leçon pour vous ; demain, je vous quitterai. Que Dieu nous pardonne, à moi et à vous… J’étais pour vous un voisin de mon corps qui est resté parmi vous pour quelques jours. Vous retrouverez demain un cadavre sans vie, immobile après avoir été muant, muet après avoir été parlant. Que mon silence et mes membres figés soient une leçon pour vous : Ils sont des meilleurs prédicateurs, pour ceux qui entendent les prédications, que les paroles éloquentes. Je vous fais les adieux de celui qui est certain de vous rencontrer. Demain, vous verrez ce qu’ont été mes jours et mes intentions vous seront mises à découvert. Vous me connaîtrez une fois que ma place sera vide, une fois que d’autres la prendront (Allusion à Muawiya).


LES DERNIERES RECOMMANDATIONS DE L'IMAM ALI A SES FILS: IMAM HASSAN ET HUSSEIN (p):


"Je vous recommande de craindre Dieu, de bien administrer vos affaires et de ne pas vous séparer".


« Soyez pieux, dédaignez le monde en dépit de ses séductions, n'en regrettez rien qui vous échappe, proclamez la vérité, travaillez pour l’éternité, soyez l'ennemi du tyran et l'appui de l'opprimé;


Je vous recommande ainsi qu'à tous mes descendants, parents et lecteurs de cette lettre, d'aimer Dieu, de vous entendre, de resserrer vos liens; Car j'ai bien entendu votre grand-père, le Prophète (psl) dire: "Réconcilier les esprits est préférable à toute prière et à tout jeûne".


Je vous recommande particulièrement les orphelins; pourvoyez continuellement à leur nourriture, ne les négligez point.


Soyez dévoués à vos voisins. Le Prophète (psl) nous les a tellement recommandés que nous avons cru qu'il allait leur allouer une part de notre héritage.


Je vous recommande la lecture du Coran, soyez toujours les premiers à l’appliquer.


Aimez la prière qui est le pilier de votre religion; et la maison de Dieu! Fréquentez-la, ne l'abandonnez point tant que vous serez en vie. Son abandon portera atteinte à votre dignité.


Luttez avec vos biens, vos âmes et vos paroles, au service de Dieu.


Veillez toujours à vous entendre et à vous entraider. Gare à la dissension et l'inimitié; ne manquez point de recommander la pratique du bien et le rejet du mal sous peine de souffrir la domination des méchants et de voir vos invocations non exaucées.


Que Dieu t'englobe de Sa Miséricorde, ô Abû al-Hassan ! Que Dieu te rétribue beaucoup de bien pour tout ce que tu as offert à l'Islam et aux Musulmans ! Grande avec ta mort en martyr est notre calamité, incomparable est notre malheur. Nous appartenons à Dieu et vers Lui nous revenons. Que la paix soit sur toi le jour où tu es né, le jour où tu es tombé en martyr, le Jour où tu as gagné le séjour auprès de ton Seigneur et le Jour où, vivant, tu seras ressuscité.


*Les kharijites, les dissidents, étaient des gens radicaux faisant usage de la violence politique, qui autorisaient la mise à mort des autres musulmanes(Takfiri), rigoriste et rude, fatalisme, considéraient les autres musulmans comme des incroyants (mušrik, assimilateur). Ils sont attachés à une exégèse littérale du Coran (al-zahirrya).


hajij.com