Les prises de position de l’Imam Khomeiny au cours de l’occupation de l’ambassade des Etats-Unis

l'Imam Khomeiny (Que DIEU sanctifie son noble secret) a qualifié ce movement de l’occupation de l’ambassade des Etats-Unis, comme la Deuxième révolution et une révolution encore plus grande que la première.

ID: 50043 | Date: 2019/11/04
Au début de la révolution et à l'époque du Gouvernement provisoire, les étudiants ont décidé de prendre d’assaut de l'ambassade des États-Unis afin de forcer les États-Unis à livrer le Shah et les biens du peuple iranien. Des étudiants de différentes universités, de Téhéran, Polytechnique, Sharif, Shahid Beheshti et d'autres, se sont rassemblés et au cours d'une manifestation devant l'ambassade des Etats-Unis et malgré la résistance des gardes et des Américains, ont entièrement occupé l'ambassade. Au moment de cette prise, les américains étaient en train de détruire rapidement de nombreux documents concernant leurs interférences, leurs infractions et leurs pillages. Mais après la prise de l'ambassade, on a tout de suite empêché la destruction du reste des documents. Plus tard, les documents obtenus du Centre d’espionnage ont été publiés et mis à la disposition de tous. Dès que la nouvelle a été publiée, éprouvant de la colère et du dégoût, beaucoup de gens se sont rassemblés devant le Centre d'espionnage et ont soutenu le mouvement des étudiants. De même, par un message, l'Imam Khomeiny (Que DIEU sanctifie son noble secret) a qualifié ce mouvement comme la Deuxième révolution et une révolution encore plus grande que la première. À cet égard, l'Imam Khomeiny a exprimé sa prise de position dans de différentes conférences. L'un des résultats de l’occupation de l'ambassade américaine aux yeux de l'Imam Khomeiny, c’était le spectacle présenté du pouvoir national, humain et islamique de la nation iranienne. Selon lui, la conquête de l'ambassade des États-Unis a enlevé les effets négatifs de la propagande américaine sur les esprits concernant son invincibilité. L'imam Khomeiny affirme ainsi à ce propos :


« Dans le passé et à l'époque de l'ancien régime, l’idée que l'on puisse se rendre à l'ambassade américaine et l'attaquer n’était que de la pure imagination ou de la poésie. ‘Comment c’est possible, une nation qui n'a rien à la disposition, les jeunes dont les mains sont vides [de toute arme] peuvent se rendre à l'ambassade des Etats-Unis pour l'attaquer, si une chose pareille arrive, la nation va être complètement détruite’. Ce sont les choses qu’ils avaient insérées à l'esprit des gens et les faisaient ainsi ignorer le pouvoir national, humain et islamique ».


L'Imam Khomeiny a également considéré la reprise du pouvoir comme le seul motif derrière les efforts de Carter et du gouvernement américain pour libérer leurs otages. Avec son intelligence exceptionnelle, l’Imam Khomeiny avait déduit cette intention de Carter qui ne s'inquiétait pas pour la vie des otages ; la seule raison de la poursuite de la question de sa part a été l'effet de la libération éventuelle des otages sur sa réélection en tant que président des États-Unis. À cet égard l’Imam a constaté ainsi :


« Vous croyez qu’ils éprouvaient de la pitié pour ces cinquante espions qui sont ici ? soyez sûr que ce n'est pas le cas ; ils envoient leurs propres soldats en masse pour se lancer sur les fronts, pour tuer et pour être tués. Ils laissent mourir plusieurs milliers de gens de leur nation pour étouffer toute voix aux Etats-Unis qui constate que le président est nul ! Non, ce n'est pas pour ces cinquante personnes qu’ils remuent la terre et le ciel. Tous ces efforts sont pour faire de Carter un président à nouveau ».