Le salut qui a mis fin aux inquiétudes

Mémoires sur l'Imam Khomeini; A chaque instant les signes vitaux de l’Imam (Que DIEU le bénisse) étaient sous surveillance cependant son silence et son absence de mouvement les ont tous plongé dans le doute.

ID: 47722 | Date: 2017/05/31
Une nuit il n’y eu aucun mouvement visible de la part de l’Imam et alors que tous les signes vitaux étaient sous surveillance des médecins et que ceux-ci étaient à chaque instant contrôlés c’est son silence qui inquiéta tout le monde. Moi qui à cause de la surveillance étroite de l’Imam avais été longtemps au courant de ses dispositions affectives j’ai demandé à entrer à un des collègues dans la chambre et j’ai salué l’Imam car je savais que s’il était conscient il allait répondre.
Je suis entré dans la chambre et j’ai présenté le salut, et en dépit de ses conditions défavorables l’Imam s’est efforcé de répondre à mon salut par une réponse claire et audible, et ce sujet d’inquiétude qui s’était emparé du cadre médical a pris fin.
Tiré des mémoires du Docteur anesthésiste Hedayatollah Eliasi dans le livre Tabib Del-hâ (Le médecin des cœurs)



Mémoires sur l'Imam Khomeini


Les derniers jours de la vie de l’Imam Khomeini